Le Chili est une destination à ne pas omettre lors d’un périple en Amérique du Sud. Il s’étend sur environ 4 300 km, du nord au sud. En raison de sa forme longitudinale, cette contrée bénéficie d’un climat très varié et des paysages contrastés. En outre, ce pays possède quelques adresses impressionnantes où les bourlingueurs ne manqueront pas de s’attarder, notamment Santiago, sa capitale. Celle-ci est bordée par des montagnes et des collines. Elle se démarque grâce à son atmosphère tranquille. En effet, contrairement à la plupart des chefs-lieux, cette ville fascine par le calme qui y règne. De plus, elle comporte plusieurs points d’intérêts touristiques à ne pas rater comme la colline Cerro San Cristobal. Cette dernière est accessible via un funiculaire. Les moins pressés et les plus sportifs auront la possibilité de s’y rendre à pied. Arrivés en haut de ce massif, les globe-trotters seront émerveillés par la vue panoramique qui s’offre à eux.

Par ailleurs, ceux qui désirent voir des fresques murales n’hésiteront pas à faire un tour au quartier Bellavista. Celui-ci plaira également aux noctambules et aux fêtards, car on y trouve des restaurants, des bars et des discothèques où les estivants pourront s’amuser jusqu’à tard dans la nuit.

Goûter à la cuisine chilienne

Pendant leur voyage Chili, les gourmets découvriront une gastronomie qui tire ses origines des cuisines mapuche et espagnole. Ils auront la chance de ravir leur papille avec des spécialités savoureuses telles que l’empanada

C’est un chausson garni de viande hachée d’olives et d’oignons. Il est disponible sous forme de friture et en version cuite au four (al horno). Ce mets peut être accompagné de mariscos (fruit de mer) ou de fromage. Les routards qui font escale sur l’île de Chiloé seront invités à délecter du curanto. Ce dernier à un mode de préparation insolite. Pour cuire ce plat, on met des pierres chauffées au fond d’un trou. Ensuite, on emplie dans cette cavité, séparés par des feuilles de rhubarbe chilienne, divers piles ingrédients, dont de la viande, des pommes de terre, des fruits de mer et des poissons. On recouvre le tout avec une masse de terre et des sacs mouillés.

Conseils pratiques

Pour qu’un séjour au Chili se déroule sous les meilleures conditions possibles, il y a quelques informations que les bourlingueurs devront prendre en compte. Au sujet des formalités, il faut savoir que pour les ressortissants de l’Union européenne, le visa n’est pas de rigueur. Cependant, ils auront besoin d’un passeport qui soit valide 6 mois ou plus après le retour. Les globe-trotters devront également posséder une carte de tourisme qui soit encore valable pendant, au maximum, 90 jours et qui peut être prolongée de 90 jours supplémentaires. À noter que pour quitter le territoire chilien, ce document sera demandé. Concernant les modes de paiement, dans les zones urbaines de cette contrée, les routards pourront parfois régler leur achat en carte de crédit. Dans les régions rurales, il serait plus judicieux de disposer d’argent liquide, en monnaie locale de préférence.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here